Accueil > Articles et Liens utiles > Le Wi-Fi N propose 300 Mbps

fontsizedown
fontsizeup

Le Wi-Fi N propose 300 Mbps

vendredi 29 mai 2009, par RunWebmestre

La norme IEEE 802.11 est la norme initiale offrant des débits de 1 ou 2 Mbit/s (Wi-Fi est un nom commercial, et c’est par abus de langage que l’on parle de « normes » Wi-Fi). Des révisions ont été apportées à la norme originale afin d’améliorer le débit (802.11a, 802.11b et 802.11g) ou de spécifier des détails de sécurité ou d’interopérabilité. Actuellement la révision de la norme 802.11 en est à la version "N".

L’évolution du Wi-Fi

Le Wi-Fi reste la seule solution pour se passer complètement des fils, y compris de la prise secteur pour accéder en mobilité à un réseau local domestique ou professionnel.

Label certification normes Wi-FiLa norme N apporte désormais un débit suffisant pour tout type de contenu et la portée améliorée satisfait à la majorité des habitations.
Reste la sécurisation souvent compliquée à mettre en œuvre mais qui est aussi en passe de trouver une solution à l’aide d’un seul petit bouton.

La technologie Wi-Fi fait partie des protocoles radio IEEE 802.11.
Elle permet la mobilité au sein du réseau LAN de l’entreprise, la portée, toujours théorique, est de 150 mètres.

L’évolution de ses standards a permis au Wi-Fi de s’imposer, grâce à l’accroissement de bande passante et aussi des services associés au niveau de la sécurité de la qualité de service (QoS).

La dernière version, le 802.11n, aussi appelée Wi-Fi N, est une évolution qui ne permet pas seulement de supporter jusqu’à 300 Mbps de bande passante, mais offre d’autres fonctionnalités.

Les versions successives ont permis côté vitesse, de passer depuis le premier débit de 1 Mbps (802.11), à 11Mbps (802.11b) puis 54 Mbps (802.11g et 802.11a), nous atteignons maintenant les 300Mbps sur les produits du marché, le standard 802.11n de l’IEEE permettant de monter en théorie jusqu’à 600Mbps en théorie.

Cette vitesse théorique ne s’applique que dans des conditions idéales.
Ainsi, plus la distance augmente (maximum 100 mètres sans utilisation d’antennes amplifiées), plus les obstacles sont nombreux (mur, plafond…) et plus la vitesse diminue pour garder une communication constante.

Wi-Fi N à 300 Mbps : comment çà marche !

Dans les faits, le débit réel du Wi-Fi N tourne autour des 50 Mbits/s d’une pièce à une autre, ce qui est suffisant pour diffuser de la vidéo HD et pour échanger des fichiers de taille importante, même si le réseau filaire avoisine lui les 100 Mbps.

En plus de la multiplication de la bande passante, 802.11n comporte 2 principales composantes :

- le MIMO - Multiple Input Multiple Output,
- le doublement de la largeur des canaux d’émission de 20MHz à 40MHz.

Symboles lumineux de coonexion Wi-Fi activeLes autres améliorations, se situent principalement dans les règles de codages radio, permettant de faire passer l’émission de 54 Mbps à 72 Mbps par augmentation du nombre des porteuses, par une meilleure efficacité des algorithmes de correction d’erreurs,...

MIMO - Multiple Input Multiple Output

Afin de pouvoir envoyer et recevoir plus de données en simultané, la norme 802.11n défini l’usage de plusieurs émetteurs radio et plusieurs récepteurs radio par interface.

On parle alors de MIMO 2x3 (300Mbps) ou 3x3 (450Mbps), le standard définissant jusqu’à du 4x4 (600Mbps).

L’état actuel des composants électroniques du marché ne permettant pas de dépasser les 2x3 sur les produits pour l’entreprise, nous en sommes au fameux 300Mbps.

Le MIMO permet donc d’envoyer 2 fois plus de données (2x72Mbps=144Mbps) grâce à ses 2 émetteurs.

Mais ce qui a surtout été une découverte, c’est que l’utilisation de plusieurs émetteurs et surtout plusieurs récepteurs (3 dans les produits actuels du marché) a permis de réduire fortement les trames en erreurs et a énormément amélioré la qualité de la radio Wi-Fi.

Cette qualité est disponible pour tous les clients Wi-Fi, les "N" mais aussi les clients des versions précédentes : 802.11a/b/g.

En améliorant l’usage des 2 émetteurs du MIMO il a été possible de réaliser une focalisation du signal (« beamforming ») vers le client Wi-Fi en 802.11a/g améliorant son service radio alors même qu’il ignore ce qu’est le 802.11n.

Ce "beamforming" consiste à créer des interférences "constructives" dirigées vers le client afin d’amplifier à la réception le signal composé de la somme des deux signaux émis.

Avec le Wi-Fi N, c’est la première fois, dans l’évolution du Wi-Fi, que les nouveautés bénéficient aussi aux anciens équipements.

Canaux radio de 40MHz

Le MIMO apporte donc 2 émetteurs soit un débit allant jusqu’à 144Mbps, allié au doublement des canaux radio du Wi-Fi qui passent de 20MHz à 40MHz pour atteindre les 300 Mbps.

Pour doubler la fréquence deux canaux à 20MHz sont agrégés en un seul, ce qui offre l’avantage de récupérer l’espace de séparation entre deux canaux.

A chaque évolution, le Wi-Fi a conservé la compatibilité ascendante avec l’existant, en assurant qu’un "ancien" équipement puisse toujours se connecter, tout en assurant une amélioration du service aux dernières générations de clients Wi-Fi.

Chaque client va utiliser son codage radio et donc dialoguer à sa vitesse d’origine, un client 802.11n va transmettre beaucoup plus de données qu’un client 802.11a/g.

Schéma amélioration par procédé MimoLa nouveauté avec le 802.11n et le MIMO c’est que la qualité de la radio permet à un client 802.11a/g d’avoir une couverture radio meilleure (plus de 10%) et donc de rester plus longtemps en haut débit.

Le service résultant est meilleur qu’avec une borne sans-fil 802.11a/b/g.
Pour la distance, il faut bien souligner aussi que le G actuel ne se joue pas de tous les obstacles et il y a de nombreux locaux où même sur une courte distance, des problèmes de transmission subsistent.

Le Wi-Fi N améliore cela et à moins d’habiter un local particulièrement étanche aux ondes radio, les connexions peuvent s’établir.

L’évolution de l’usage du sans-fil, la généralisation de la mobilité et les nouvelles applications multimédia (particulièrement la vidéo) vont demander de plus en plus de capacité et de qualité à l’infrastructure Wi-Fi.

Une entreprise ne peut pas aujourd’hui lors d’une étude de déploiement d’une infrastructure Wi-Fi ne pas prendre en compte la dernière norme 802.11n.

Disponible depuis bientôt 2 ans ("Draft" 2.0 publié en juin 2007) dans la gamme professionnelle, elle est prête pour les futurs usages grâce à sa capacité et surtout en offrant dès aujourd’hui un meilleur service et une meilleure qualité radio aux clients Wi-Fi d’anciennes génération.

Le conseil à donner en 2009 pour le choix d’une technologie Wi-Fi, est sans contestation le "N", en plus des 300 Mbps nominaux, il offrira une meilleure couverture radio, une meilleure qualité de service et représente l’infrastructure Wi-Fi la plus pérenne à ce jour.

La sécurité en question

Logo norme sécurité sans fil WPSAujourd’hui, une nouvelle norme vient de voir le jour et cette fois, elle est commune à tous les fabricants.

Le Wi-Fi Protected Setup (WPS) permet de synchroniser deux périphériques Wi-Fi en appuyant simplement sur un bouton.

En pratique, pour connecter un routeur et un adaptateur WiFi USB en mode protégé, il suffit d’appuyer sur le bouton WPS du routeur et sur celui de l’adaptateur.

Les deux produits communiquent alors pour créer un nom de réseau et définir une clef de cryptage, tout cela automatiquement et en quelques secondes.

Il existe également des produits compatibles WPS dépourvus de bouton, il faut alors aller dans l’interface du routeur ou du pilote de l’adaptateur pour entrer un code PIN fourni par le routeur ou l’adaptateur.

Pour les anciens périphériques Wi-Fi qui ne sont pas compatibles WPS, il faut entrer manuellement les paramètres définis automatiquement par le routeur, opération pouvant s’avérer fastidieuse.

Au final, le WPS permet de faire un pas de plus vers la simplification de la mise en place d’un réseau Wi-Fi.

Tous les produits Wi-Fi N vont maintenant adopter ce système.

À signaler que les clefs et routeurs WPS de marques différentes sont compatibles entre eux.

SPIP | Mentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License